« Les Ensorcelés » de Fadéla Hebbadj

0
417

« Au commencement fut l’assassinat de ma mère et de ma sœur. 
J’ai crié d’effacer le sang sur la porte mais ils n’ont entendu qu’un cri. Je l’entends dans la nuit, sous un ciel détruit. Je l’entends restituer sa déchirure sous un soleil en ruine. Je l’entends entrer en moi, ce cri inaudible, niellé au fond des os. Ce cri qui m’a servi à injurier, à maudire et à diffamer, ce cri de mort me revenant par je ne sais quel miracle intact. Un cri puis un mot puis un chant, ma bouche s’est mise à articuler les mots du cri de mon histoire. » Fadéla Hebbadj

Interview de Fadéla Hebbadj à l’occasion de la sortie de son second roman « Les Ensorcelés » (Editions Buchet/Chastel, en librairie le 26 août 2010 / © Cinq2Couv’ Production).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici